La maman de Dany

Récit lu 52479 fois

Comme prévu, Max part pour sa journée associative. Il laisse sa femme dans un profond sommeil.
Laure est allongée sur le dos, chemise relevée sur la taille.
Elle a une jambe repliée, un bras tendu hors du lit, main ouverte.
Sachant que son père est parti, Dany fait irruption dans la chambre.
Dans cette position, il trouve sa mère très attirante.

Il quitte son caleçon, et s'approche du lit. Il a retenu les leçons de sa mère. Et sa mère est offerte aux doigts, même maladroites. Il se lance.
Avec deux doigts, il décalotte le clitoris de sa mère. Il mouille son majeur, et le fait tourner sur le petit organe.
Il s'aperçoit que les lèvres de Laure deviennent humides.
Apercevant le bras tendu de sa mère, il écarte ses jambes, et dépose ses jeunes couilles dans le creux de la main.
Laure commence a onduler des hanches. Elle ressent l'agréable caresse qui lui chaud au ventre.. Elle écarte ses jambes à cent quatre vingt degrés. Elle glisse une main sous la chemise, et se masse les seins.
Laure cligne des paupières, et se réveille.
-Dany, c'est toi, mais tu es fou, et papa?
-Il est parti, répond-il.
Elle fait rouler les testicules de son fils entre ses doigts.
-Quelle belle queue, bien raide, dit Laure. Tu vas les régaler les filles. Ha..ha.. tu sais que tu caresse le point sensible de maman. Tu veux m'entendre crier encore, hein? Vas-y mon fils, maman est à toi. On va bien s'amuser tout les deux. viens sur le lit.
-Papa a une queue comme la mienne?
-Bien sur, répond Laure, mais, elle est plus petite.
Laure quitte sa chemise. Il s'enlacent, partent dans un long baiser.
-J'ai tardé à m'endormir cette nuit. Je pensais à toi, mon chéri.
-Moi aussi, répond Dany, j'ai bandé toute la nuit.
-Oh, pauvre chou, allez, fais voir à maman.
Laure se penche sur Dany, lui saisit le sexe, qu'elle suce du bout des lèvres. Lentement, elle l'avale, et commence une légère fellation, comme si elle voulait le faire râler.
Lui, avec deux doigts fouilles sa mère par les deux trous.
-Tu mouille là, hein? Dit Dany. Tu aimes te faire chatter par ton fils. Avoue, regarde comme tu es écartée.
Ses paroles font accélérer les va et vient de sa bouche sur la queue de Dany.
-Et toi, arrive-t-elle a dire, tu te régales pas. Maman qui te taille une pipe. Si ton père savait çà. On a un lourd secret maintenant tout les deux.
-Tais toi, gémit Dany, suce moi bien le bout, je joui, avale moi maman, vas-y, ha…ha…ouiii..ha..haaaa.
-Moi aussi mon amour, ouiii, hou..hou., merci mon dieu, quel amant tu es mon fils. Tu veux la mettre dans ma chatte?
-S'il te plait maman.
Laure enjambe Dany, et s'empale sur sa queue toujours en érection. Elle cambre son corps, pour que son fils puisse jouer avec ses seins.
-Caresse moi bien les bouts, soupire-t-elle. Vois comme ils sont gros et durs. C'est ta faute tout çà. Tu me rends folle. Et cette vilaine de queue qui me nique Laure ferme les yeux. Elle sens que son fils va éjaculer.
Mais elle aussi a envie, elle peut plus se retenir.
-Salaud, crie-t-elle, tu fais jouir maman encore, vas-y, t'arrête pas, crache toi aussi. Tu vois comme je bouge mon cul, ha..hou..oui, ouiiii.
-Oh putain, tu sens comme je me vide dans ta chatte, maman.
Que c'est bon d'avoir une mère comme çà, ho..han..han.
-Ma chatte est faite pour çà, mon chéri. Tu veux essayer mon petit trou aussi? propose Laure.
-Tu ferais çà pour moi, salive Dany.
-Mais bien sur , mon trésor.
Laure se met à genoux, et se penche en avant pour présenté son anus à Dany. Doucement, sa queue pénètre le petit orifice.
-Oh mon amour, maintenant, il faut gratter le petit bouton de maman. Vas-y, mes seins aussi. Putain, comme tu m'encule petit vicieux.
Après deux heures d'ébats sulfureux, les deux amants, épuisés, s'assoupissent dans les bras l'un de l'autre.
Dany se lève le dernier, et va au salon.
-Oh non maman, tu es pas belle habiller comme çà. S'il te plait, je veux que tu restes en chemise de nuit, ou en mini-jupe, sans rien dessous. comme çà, je pourrai te caresser quand je veux.
Laure, surprise par tant d'assurance, va se changer. Elle revient en chemise, et s'assied sur les genoux de son fils, jambes entièrement ouvertes.
-Constate, chéri, et lime bien le bouton de maman. Tu vois ce polisson en veut encore. Je veux être ta pute.
Dany, va doigter sa mère le reste de la matinée, l'a faisant jouir jusqu'à l'épuisement.

RATING

COMMENTAIRES

Par : hombiwanle : 2017-09-06 21:05:15
Excellent
Par : hantakoulle : 2018-11-29 15:26:49
belle histoire et j'ai vecu la meme histoire avec ma tante
Vous devez être connecté pour pouvoir insérer un commentaire !
Cliquez ici pour vous connecter ou pour créer un compte

Récits / Histoires érotiques de la même categorie

 

Récits / Histoires érotiques du même auteur

 

Online porn video at mobile phone